It's time for child care for all - Des services de garde éducatifs pour tous

Le 16 août 2019, l’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, a rendu public le Rapport d’étape national sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants (2017 à 2018). Y sont décrites les mesures prises par les gouvernements provinciaux et territoriaux en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants (AGJE), ainsi que les initiatives lancées directement par le gouvernement fédéral. Ces initiatives comprennent la création d’un fonds pour l’innovation afin de soutenir différentes recherches et des projets menés par des organismes gouvernementaux et non gouvernementaux et la mise sur pied bien accueillie d’un Groupe d’experts en matière de données et de recherche sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants.

Le rapport a été publié afin de répondre en partie à l’engagement du gouvernement du Canada de rendre compte annuellement des progrès réalisés pour améliorer l’accès à des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants de qualité élevée, abordables, flexibles et inclusifs. Il porte sur des activités financées au cours de la première année (2017-2018) du budget pluriannuel consenti par le gouvernement fédéral à l’AGJE, mais il ne présente pas de façon détaillée la façon dont les fonds fédéraux ont été dépensés.

« Nous sommes conscients qu’il s’agit d’un tout premier rapport sur les actions des provinces et des territoires résultant de l’accord multilatéral sur l’apprentissage et de garde des jeunes enfants, mais nous insisterons à l’avenir pour des données plus détaillées », a dit Morna Ballantyne, directrice générale d’Un enfant Une place, l’association nationale dédiée à la promotion et la défense des services de garde au Canada.

Mme Ballantyne a indiqué que le rapport est très utile en ce qu’il confirme la nécessité d’une approche beaucoup plus globale et systémique pour introduire les changements importants requis au chapitre de l’organisation et de l’administration des services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants au Canada.

« L’accord multilatéral et les ententes bilatérales en matière de services de garde intervenues avec les provinces et les territoires nous ont permis d’avancer certes, mais ce ne sont que de petits pas par rapport à la distance qu’il nous reste à parcourir comme pays, a expliqué Mme Ballantyne.

Un enfant Une place a mis au point un plan ambitieux pour bâtir un système complet et diversifié de services de garde universellement accessibles, inclusifs et abordables et nous exhortons tous les partis fédéraux de l’inclure dans leur programme électoral de 2019.

Notre plan pour des services de garde éducatifs et abordables pour tous est appuyé par un vaste éventail de Canadiennes et de Canadiens qui s’impatientent de voir des changements importants survenir en ce qui a trait à la garde d’enfants, a dit Mme Ballantyne. Nous ne ménagerons pas nos efforts durant la période électorale pour diffuser ce message auprès des partis politiques et de leurs candidat-e-s ».

Faits saillants du rapport:

  • 21 205 places plus abordables en garderie ont été créées au pays en 2017-2018
  • 1 780 éducatrices et éducateurs à la petite enfance et membres du personnel ont participé ou ont eu meilleur accès aux perspectives de formation ou de perfectionnement professionnel
  • 1 960 places en garderie ont été créées pour les parents qui ont des horaires de travail atypiques ou un travail saisonnier.