It's time for child care for all - Des services de garde éducatifs pour tous

Les militantes et militants des services de  affirment que l’entente de financement conclue entre le gouvernement du Canada et la province de la Colombie-Britannique fournit un bon cadre pour la création d’un système public universel d’apprentissage et de garde des jeunes enfants. Par conséquent, toutes les familles britanno-colombiennes auront accès, en temps opportun et le plus rapidement possible, à des services abordables et de qualité fournis par un personnel qualifié et rémunéré équitablement.

« Nous célébrons cette première entente fédérale-provinciale pour deux raisons : elle contient les éléments nécessaires à la transformation des services de garde en Colombie-Britannique; et elle propose un excellent modèle pour les ententes de financement à négocier avec les autres provinces et les territoires », explique Morna Ballantyne, directrice générale d’Un enfant, Une place, l’association nationale canadienne de défense des services de garde.

Mme Ballantyne a souligné les points suivants de l’entente comme étant particulièrement importants :

  • D’ici cinq ans, les frais aux parents diminueront à une moyenne de dix dollars par jour pour les enfants de moins de six ans en garderie accréditée.
  • L’abordabilité et l’amélioration de la qualité (y compris l’augmentation de la rémunération et du soutien de la main-d’œuvre) seront obtenues grâce au financement des garderies accréditées directement par l’État. Cela marque le début d’un système d’apprentissage et de garde des jeunes enfants entièrement financé et géré par l’État.
  • Ce financement public sera dirigé vers les établissements publics et à but non lucratif afin d’assurer la prestation de services sans but lucratif. 
  • La rémunération et les conditions de travail des personnes travaillant dans les services de garde seront améliorées et rendues équitables, grâce à l’introduction d’une grille salariale provinciale et d’autres soutiens.

Les militantes et militants des services de garde répètent depuis cinquante ans que la qualité, l’accessibilité et l’inclusivité des services de garde sont cruciales au sain développement des enfants, au bien-être des familles et à la sécurité économique des mères de jeunes enfants, puisque, sans services de garde, celles-ci ne peuvent pas intégrer la main-d’œuvre rémunérée. La pandémie a confirmé le caractère essentiel des services de garde pour les parents sur le marché du travail comme pour l’économie.

« Nous avons répété à maintes reprises que les gouvernements doivent assumer la responsabilité de l’offre de services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants — de sa qualité, de sa disponibilité et de son abordabilité, rappelle Morna Ballantyne. Cet accord nous met sur la bonne voie pour y arriver, et il fixe des objectifs clairs et des échéanciers pour assurer des progrès continus. »

Nous félicitons les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique d’avoir bien fait les choses, ensemble.