It's time for child care for all - Des services de garde éducatifs pour tous

L’entente sur le financement de la garde d’enfants entre le gouvernement du Canada et Terre-Neuve-et-Labrador réduira les frais des parents à quinze dollars par jour l’année prochaine, puis à dix dollars, ce qui fera de ce programme de garde d’enfant réglementée le plus abordable au pays après le modèle québécois, selon l’organisme national de promotion de la garde d’enfants.

« Une réduction rapide des frais des parents permettra à un plus grand nombre de mères ayant de jeunes enfants de participer au marché du travail, ce qui non seulement augmentera le revenu du ménage, mais contribuera aussi grandement à la reprise économique de la province et du pays », affirme Morna Ballantyne, directrice générale d’Un enfant, une place.

Mme Ballantyne précise que l’entente sur la garde d’enfants comprend des mesures importantes pour la disponibilité de l’éducation de la petite enfance, notamment :

  • l’ajout d’un peu moins de 6 000 places réglementées d’ici 2025-2026;  
  • et l’introduction en 2023 d’un nouveau programme universel de prématernelle à temps plein pour les enfants de quatre ans (celui-ci sera pleinement mis en œuvre d’ici 2025-2026).

Elle souligne que l’entente engage le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador à se doter d’une stratégie globale pour augmenter la proportion d’éducatrices et d’éducateurs de la petite enfance dûment formés dans le secteur. On préparera aussi une grille salariale provinciale pour garantir le versement d’une rémunération appropriée et concurrentielle. 

« Nous sommes ravis que chaque entente sur les services de garde annoncée à ce jour comprenne des dispositions visant à remédier aux très bas salaires et aux avantages sociaux inadéquats du personnel en garderie, ajoute Morna Ballantyne. Le gouvernement fédéral comprend qu’il est impossible de bâtir un système pancanadien d’apprentissage et de garde des jeunes enfants sans surmonter les obstacles au recrutement et à la rétention de personnel qualifié. » 

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador tiendra des consultations publiques pour alimenter la mise en œuvre de l’entente et les changements à apporter à la Loi sur les garderies de la province.