It's time for child care for all - Des services de garde éducatifs pour tous

Le Centre canadien de politiques alternatives a publié son Budget fédéral alternatif (BFA) pour 2023, qui propose « une approche audacieuse pour s’attaquer aux problèmes qui touchent directement les Canadiens et Canadiennes ». 

Le budget alternatif, intitulé Se mesurer au défi : Un programme pour faire preuve de leadership public, arrive à un moment où la population est confrontée à la hausse du coût de la vie, à la pandémie de COVID-19 et à une crise de main-d’œuvre dans tous les secteurs de l’économie des soins. 

Le chapitre sur la garde d’enfants affirme que « pour réaliser la transformation des services de garde au Canada, il faudra que les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux travaillent en collaboration à se départir de l’actuelle approche marchande utilisée de longue date et manifestement inefficace en matière de garde d’enfants pour adopter un modèle de gestion publique qui reconnaît, met en valeur et finance les services de garde en tant que bien public ».

Le BFA, en s’appuyant sur la feuille de route du Canada vers des garderies abordables pour tous le monde d’Un enfant, une place, appelle à mettre en œuvre cinq actions en 2023 :

  • un programme fédéral de dépenses en immobilisations afin de soutenir les coûts d’immobilisation associés au développement et à la planification publics et communautaires de services éducatifs à l’enfance de qualité et sans but lucratif ;
  • une stratégie de main-d’œuvre détaillée, globale et pancanadienne ;
  • une loi fédérale pour qu’une fois à terme le système pancanadien de services éducatifs à l’enfance donne droit et accès de façon équitable à tous les enfants et toutes les familles du Canada à des services de qualité, inclusifs et respectueux des particularités culturelles ;
  • des modes de financement direct équitables, des programmes de financement suffisants et des mécanismes de reddition de comptes satisfaisants ;

établir à dix dollars par jour au maximum les frais de garde pour les parents à l’échelle du Canada d’ici 2025-2026, et s’assurer que ces frais de garde sont moins élevés ou gratuits pour les familles à faible revenu.