It's time for child care for all - Des services de garde éducatifs pour tous

Lettre au ministre de la santé Patty Hajdu et Dre Theresa Tam

L’honorable Patty Hajdu, C.P., députée fédérale
Ministre de la Santé
Chambre des communes
Ottawa (Ontario)
K1A 0A6

Dre Theresa Tam
Administratrice en chef de la santé publique du Canada
Bureau de la présidente et de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada
Agence de la santé publique du Canada
130, chemin Colonnade
IA 6501H Ottawa (Ontario) K1A 0K9

Le 25 mars 2020

Madame la ministre Hajdu et docteure Tam,

Je vous écris de la part de trois organisations nationales de services éducatifs et de garde à l’enfance : Un enfant Une place, l’association canadienne de défense et de promotion des services de garde à l’enfance; Fédération canadienne des services de garde à l’enfance, l’organisation qui représente les éducatrices et les éducateurs à la petite enfance au Canada; et Childcare Resource and Research Unit, le chef de file au Canada dans le domaine de la recherche et des politiques de services de garde.

Nous devons vous signaler un problème urgent relié à la COVID-19 et aux mesures d’urgence en matière de garde d’enfants mises en œuvre par de nombreux gouvernements provinciaux au cours des derniers jours afin d’aider les parents qui doivent travailler durant cette pandémie et ne trouvent pas d’options pour faire garder leurs enfants.

Premièrement, nous voulons vous exprimer toute notre gratitude pour le leadership remarquable dont vous faites preuve durant cette crise de santé publique et pour les mesures extraordinaires prises par le gouvernement du Canada afin d’aider la population à traverser cette période difficile.

Nous savons que vous travaillez en étroite collaboration avec vos homologues provinciaux, territoriaux et municipaux pour assurer une intervention concertée et guidée par l’expertise de la santé publique. Les Canadiens et Canadiennes sont rassurés lorsque les décisions de leurs gouvernements sont similaires en matière de santé publique et qu’ils affirment suivre les conseils judicieux des représentants de la santé publique.

Toutefois, cette confiance est minée en ce qui concerne les services de garde à l’enfance parce que leurs approches en la manière sont disparates. Certaines provinces ferment leurs garderies pour des raisons de sécurité publique, tandis que d’autres les laissent ouvertes. Dans certaines provinces, les garderies agréées ont été fermées puis presque immédiatement rouvertes pour fournir des services de garde d’urgence durant cette pandémie. Nos organisations ont suivi de très près les annonces publiques et très peu de détails ont été fournis quant aux mesures mises en place dans ces services de garde d’urgence pour assurer la sécurité du personnel, des enfants et de leurs parents. Dans certaines provinces, les services de garde en milieu familial réglementés et non réglementés peuvent offrir des services d’urgence alors qu’ailleurs, seules les garderies agréées sont autorisées à le faire. Il ne semble pas y avoir d’approche commune pour limiter le nombre d’enfants accueillis dans ces garderies ni eu égard aux protocoles entourant les soins fournis.

Nous croyons qu’il est impératif et urgent pour le Bureau de la présidente et de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada d’enquêter sur cette situation, de formuler des lignes directrices et d’indiquer des pratiques exemplaires que les provinces, les territoires et les municipalités pourront suivre. Cette information doit également être communiquée aux parents, au personnel et au public afin qu’ils soient informés des décisions entourant les soins offerts à leurs enfants.

Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à la présente. Nous sommes conscients que vous devez régler des problèmes complexes dans des délais très serrés et que vos ressources sont limitées. C’est avec plaisir que nous partagerons avec vous les renseignements dont nous disposons sur la façon dont les choses se déroulent sur le terrain. Nous savons que vous conviendrez avec nous que des précautions doivent être prises pour éviter que les services de garde réguliers ou d’urgence contribuent à propager encore plus la COVID-19. Ceci est d’autant plus important que la plupart des parents qui utiliseront ces services ont un rôle essentiel à jouer pour garder la population canadienne en santé et aplanir la courbe de la maladie.

Veuillez recevoir l’expression de mes sentiments respectueux,

Morna Ballantyne
Directrice générale
Un enfant Une place
(anciennement l’Association canadienne pour la promotion des services de garde l’enfance)

c.c. L’honorable Chrystia Freeland, C.P., députée fédérale
Vice-première ministre et ministre des Affaires intergouvernementales
L’honorable Ahmed Hussen, C.P., député fédéral
Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social
Don Giesbrecht, PDG de la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance
Martha Friendly, directrice générale, Childcare Resource and Research Unit